06 août 2007

Fire Island où l'île des décérébrés

DSC01221

Non mais sérieusement, j ne sais pas ce qu'il arrive aux jeunes New Yorkais, mais plus le temps passe plus ils deviennent idiots... Le jeune New Yorkais comme la jeune New Yorkaise (ils est probable que certains d'entre eux soient même de Long Island ou du New Jersey, mais peu importe) deviennent complètement hystérique et excité lorsque le sexe opposé est présent.

Vendredi soir, décision dernière minute, départ pour Fire Island. Il s'agit d'une île dans Long Island, à coté des Hamptons. Pour y accéder, pas d'autre moyen que de prendre un ferry qui nous mène sur l'île. Je dois avouer qu'il était un peu tard, les gens devaient avoir déjà commencé la soirée depuis un moment, mas je peux vous assurer que le nombre 'imbécillités entendue ce soir là a frôlé le record !  Parce que la fille américaine pense que le mâââle va être attiré par ces cris aigus, sont rire insupportable et ses décoltés plongeant... euh le mâââle est attiré par tout cela tout compte fait. Et le mâââle dans sa phase de séduction attire la femelle par des démonstration de virilité incroyable : muscles a l'air, propos qui se veulent drôle, re muscles à l'air,, puis il brave les interdits, fait une autre bonne blague... Et tout cela en parlant de maniéré à ce que tout  le bateau partage ses propos incroyablement fins.

Mais ce n'est pas fini, la phase de séduction n'a en fait fait que commencer, une fois sur la terre ferme, les décoltés se font plus plongeant, les chemises s'ouvrent pour nous montrer... un tee shirt (oui je sais, tee shirt sous chemise devrait être passible de la peine de mort, mais il faut croire que c'est la mode ici). Et c'est repartit, ça rigole outrageusement fort, les mâââles font des blagues encore plus drôle et se poussent dans l'herbe. Les femelles chez qui l'effet de l'alcool se fait sentir ont du mal a tenir debout et sont de plus en plus claaaasse... C'est beau...

Quoi qu'il en soit, cette petite île est absolument adorable. Le prix des hôtel est légèrement exorbitant (265 dollars la nuit pour une chambre aussi grande que la moitié de ma salle de bain), mais les plages sont très propres et très jolies. Les petites maisons sont adorables, les gens très relax, les paysages incroyables.

C'est un endroit où aller passer le week end (en semaine tout est beaucoup moins cher), pour ceux qui vivent a New York où ceux qui sont là pour plus de deux semaines.

DSC01225

Posté par sarah_l à 14:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Fire Island où l'île des décérébrés

    tiens

    Je viens de finir "moi , charlotte simmons" de Tom Wolfe, qui (entre autre) parle de ces attitudes.

    Je te le consseille... 9a ne t'apprendra pas grand chose mais c'est assez drôle...

    +++

    yann

    Posté par yann, 09 août 2007 à 05:59 | | Répondre
  • tiens !!!

    Je connais je connais, ce livre a le merite d'etre tres agreable a lire...

    Posté par sarah, 09 août 2007 à 09:23 | | Répondre
Nouveau commentaire